🏄

Prouver son expertise quand on est freelance

Contrairement aux restaurants, les freelances n’ont pas d’étoiles Michelin pour prouver leur expertise. Mais cela n’empêche pas les prospects de se demander si on est bon ou pas dans ce que nous faisons avant de nous contacter ou de signer un contrat.

Alors comment montrer que vous êtes le boss sur la place du village ?

👉 Adopter la posture du professeur

La première clé pour prouver votre expertise, c’est d’être pédagogue. Comme un professeur de mathématiques qui vulgarise les calculs, vous pouvez vulgariser votre métier.

Dans les échanges avec vos prospects, sur votre site internet…expliquez vos compétences et les bénéfices que vos clients peuvent en tirer.

Cela a un double effet positif (également appelé effet Kiss-Cool):

  1. Vous éduquez vos futurs clients, ce qui a pour conséquence immédiate de gagner un temps fou afin de leur expliquer ce que vous faites pour eux et les avantages de vos services.
  2. Vous allez créer le fameux effet “il sait de quoi il parle” auprès des gens qui vous écoutent. Et ça crée de la crédibilité.

Un bel exemple qui adopte cette démarche c’est Laetitia, Designer graphique en freelance, avec sa chaine YouTube.

👉 Faire un cas pratique

Autre moyen de montrer que vous savez de quoi vous parlez : faire des analyses sous forme de cas pratique.

Le processus est simple : vous décryptez un événement ou une entreprise pour en tirer des apprentissages. Cela peut se faire sous forme d’article, de présentation, de vidéo ou n’importe quel format approprié.

C’est ce qu’a fait le collectif de freelances Mozza en créant des présentations qui expliquent les techniques de growth hacking de Zenly et Snapchat.

En mettant en avant votre capacité d’analyse, vous prouvez que vous êtes capables de trouver les leviers d’actions pour que vos clients réussissent. Ou au contraire les erreurs à éviter si vous faites le cas pratique d’un échec.

L’objectif, à terme, c’est de faire ces études de cas sur les missions que vous avez réalisé pour vos clients.

👉 Afficher une preuve sociale

On parlait des étoiles Michelin au début de ce mini-guide. Pour rester dans la même thématique : la grande majorité d’entre nous préfère (consciemment ou inconsciemment) se poser dans un restaurant ou il y a du monde plutôt qu’un restaurant vide.

C’est logique et c’est ce qu’on appelle la preuve sociale. C’est à dire que si autant de personnes sont là ce n’est pas par hasard, on ne risque donc pas de se tromper.

Et bien c’est exactement pareil quand les clients doivent choisir un freelance.

2 méthodes pour afficher une preuve sociale afin de montrer à vos futurs clients qu’ils sont en bonne compagnie :

  1. Afficher des témoignages clients bien entendu ! Que ce soit sur votre site internet ou sur une fiche Google My Business par exemple (lien vers le mini-guide Google My Business). Ce qui compte c’est que vos témoignages soient crédibles et pour ce faire plus vous ajoutez d’éléments (photos, prénoms, noms, profil LinkedIn, âge…) mieux c’est ! Soyons fou : et pourquoi pas un témoignage vidéo de vos clients ?
  2. Montrer que vous êtes reconnu par des acteurs phares de votre spécialisation. Vous avez rédigé un article invité dans un magazine spécialisé ? Vous êtes intervenu dans une école, à la radio etc ? Vous avez noué des partenariats clés ? Il faut le mettre en avant !

👉 Montrer son portfolio

Last but not least (comme disent les espagnols) : montrer ses précédentes réalisations.

Ça peut sembler bête mais trop peu de freelances optimisent réellement leur portfolio.

Pour chaque projet, expliquez :

  • Le contexte (situation initiale) de base
  • Le challenge de la mission
  • La solution que vous avez mise en place
  • Les résultats (visuels, chiffres…) obtenus
  • Et en bonus : la grosse vidéo de témoignage sa mère !

Allez jeter un coup d’oeil sur la façon dont Jyll Lynn Design, experte wordpress, présente son portfolio. C’est un sans faute.

👉 Créer une méthode

Sans s’en rendre compte, la plupart des freelances développent une méthode unique pour réaliser leurs prestations.

Vous faites du storytelling ? Vous avez certainement une méthodologie pour aider vos clients à expliquer ce qu’il y a d’unique dans leur histoire.

Vous êtes business developer ? Avec l’expérience, vous maîtrisez peut être un schéma de démarchage que vous seul utilisez.

Alors ce soir en allant vous coucher, posez-vous la question “est-ce que j’ai développé une méthode unique pour bien faire mon travail ?”.

Si la réponse est oui, mettez la en avant. C’est exactement ce qu’a fait Julian Gauthier, freelance en emailing BtoB, avec sa méthode AVOICA.

Fini le syndrome de l’imposteur, vous pouvez désormais bomber le torse.

Guide rédigé par Théau, Picasso du digital.

🚀

C'était bien ? On a encore mieux. La Bombe : 2 actions par semaine pour tout péter en freelance.

Pas de spam, que du 💛

🙏 Partagez ce guide et augmentez vos chances d'aller au paradis !

👋 Vous avez un avis : n'hésitez pas à le partager en commentant.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

👊 La Bombe

2 actions par semaine pour tout péter en freelance.

😎 Fan zone

Ils nous aiment et recommandent notre contenu.