fbpx

Comment trouver des clients en indépendant en 2020 ?

Un guide complet pour trouver des clients en indépendant : du développement de sa visibilité à la signature des missions.

Trouver des clients en indépendant. C’est le nerf de la guerre.

Et être indépendant, c’est avant tout être une micro-entreprise.

Il faut donc être capable d’actionner des compétences supports à son expertise pour développer son activité, comme le marketing, la communication, la négociation et vente.

Pas de panique, rien n’est sorcier.

Dans ce guide, nous allons vous accompagner étape par étape pour vous expliquer comment augmenter votre visibilité en ligne, convaincre vos prospects de travailler avec vous et pérenniser votre activité.

C’est parti !

Partie 1

AUGMENTER SA VISIBILITÉ EN INDÉPENDANT POUR TROUVER DES PROSPECTS

Être visible, c’est s’assurer de passer sous les yeux de sa cible au bon moment : au moment où elle a besoin de vos services.

Il existe plusieurs stratégies et méthodes pour cela, et on va toutes les voir !

Chapitre 1 : Activer son réseau

Le premier levier à activer, c’est son premier cercle : sa famille, ses amis et ses anciens collègues.

En somme, toutes les personnes qui tiennent à nous et avec qui on a une relation bienveillante.

Pour l’activer c’est très simple : parlez de votre activité d’indépendant sur vos réseaux personnels (Facebook, Instagram), pendant les réunions de famille, un verre entre amis, et expliquez concrètement ce que vous pouvez faire (votre offre + vos compétences) et pour qui (votre cible).

L’objectif : que votre mère raconte à votre tante qui raconte à son amie avocate qu’elle a un neveu très sympa qui…fait des sites internet…et qu’elle peut lui transmettre le contact facilement si elle en a besoin.

Rien de mieux que le bon vieux bouche à oreille pour se faire connaitre et inspirer confiance.

On néglige beaucoup trop ces 2 premiers cercles (amical et professionnel). On les active souvent quand on se lance, mais n’hésitez pas à leur faire une petite piqûre de rappel sur vos compétences et vos besoins de temps en temps.

Une fois que vous avez touché vos proches et les proches de vos proches, il faut passer au niveau supérieur : votre réseau professionnel.

Voici 3 méthodes très simples pour faire marcher son réseau professionnel :

  • Changer de titre sur LinkedIn et envoyer une notification à toutes ses connexions.
  • Faire une publication sur LinkedIn en présentant son offre ou son travail et en annonçant que l’on a des disponibilités.
  • Télécharger tous les emails de ses contacts LinkedIn ici, et leur envoyer un email pour leur présenter son activité en leur expliquant que l’on recherche du travail.

D’après une étude de Facebook, chaque personne dans le monde est connectée à n’importe quelle autre par une moyenne de 3,5 autres personnes.

Ce qui veut dire qu’en demandant à l’ami d’un ami d’un ami d’un ami vous connaissez Barack Obama. Ça parait fou quand même !

Le plus important, c’est de prendre conscience que nous sommes tous connectés et qu’il serait dommage de ne pas profiter des personnes que l’on connait pour nous aider à trouver des clients.

Chapitre 2 : Créer sa présence en ligne pour trouver des clients en indépendant

Quand nos proches parlent de nous à leurs proches, qu’est-ce qu’ils leur montrent ?

La dernière photo de famille ?

Quand on est indépendant, sa présence en ligne est primordiale pour être facilement joignable, montrer son travail et donc trouver de nouveaux clients.

> Créer son site internet d’indépendant

Avoir un site internet est aussi important pour vous que pour un boulanger d’avoir un magasin physique où les gens se rendent chaque matin pour acheter leur pain.

C’est votre lieu en ligne, votre point de rendez-vous, votre vitrine, que vous pouvez totalement personnaliser à votre image.

Voici les éléments importants à mentionner sur les différentes pages :

  • Accueil : Présentation de son offre (positionnement et proposition de valeur) et de soi.
  • À Propos : Présentation complète de son parcours et de ses expériences.
  • Portfolio : Présentation des anciennes missions pour montrer son travail et les résultats obtenus à travers des études de cas par exemple.
  • Services : Présentation des différents services que l’on propose.
  • Blog : Mise en avant d’articles que l’on rédige dans son domaine d’activité. Comme la rédaction d’un guide complet sur un sujet dont vous êtes expert.
  • Contact : Ses informations de contact et un formulaire de contact.

Rien de mieux que WordPress avec le thème DIVI pour créer son site internet.

Les possibilités sont infinies, ce qui va vous permettre de personnaliser votre site entièrement et l’utilisation de WordPress est toujours une compétence recherchée.

Voici 3 mini-guides pour aller plus loin :

> Créer un profil sur les réseaux sociaux


Les réseaux sociaux en tant qu’indépendant peuvent être pensés de 2 façons :

  • Je détermine où ma cible passe le plus de temps et je crée un profil sur ces réseaux pour être présent et interagir avec eux.
  • Je détermine les réseaux où je suis le plus à l’aise : est-ce que c’est en vidéo sur YouTube ? En prenant des photos sur Instagram ? En enregistrant ma voix en podcast ? Ou en rédigeant des articles sur un blog ? Ensuite on crée un profil sur ce/ces réseaux et on publie régulièrement !

=> Évidemment, si vous combinez les deux, c’est le jackpot :).

Dans tous les cas, on vous a fait un petit rappel des possibilités :

  • Les must-have : LinkedIn (parce que tout le monde est sur LinkedIn) et Google My Business (parce que ça prend 5 minutes à créer et ça fait du bien à votre référencement sur Google).
  • Les nice-to-have selon votre activité et votre cible : Instagram, Pinterest, Twitter, YouTube, Medium, Quora, TikTok, Twitch, Snapchat, Reddit.

Être présent sur les réseaux sociaux est un très bon moyen pour augmenter sa visibilité, interagir avec sa cible et partager son travail. Sans oublier que c’est aussi sur ces plateformes que vous pourrez développer votre personal branding.

Mais c’est aussi un moyen de perdre beaucoup de temps 😉

Alors pour gagner du temps on vous conseille d’utiliser Canva pour créer des visuels et Hootsuite pour créer et planifier vos publications.

Voici 4 mini-guides pour aller plus loin :


> S’inscrire sur des plateformes de mise en relation

Pour compléter votre présence en ligne et mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez vous inscrire sur des plateformes dédiées aux indépendants.

Il y en existe de plus en plus, mais vous pouvez déjà commencer avec Malt et Crème de la crème.

Ces plateformes peuvent apporter beaucoup de nouveaux clients mais il faut généralement avoir quelques avis positifs d’anciennes missions pour être contacté plus régulièrement.

Une des possibilité pour contourner cela est de faire passer un de vos clients actuels par la plateforme afin qu’il puisse vous mettre un témoignage positif.

La contrepartie ? Les plateformes prennent une commission d’environ 10% selon les missions.

Un levier intéressant à utiliser, mais attention. On ne devient pas indépendant pour redevenir dépendant d’une plateforme .

Chapitre 3 : Développer son réseau pour augmenter ses opportunités en indépendant

On en a parlé dans le chapitre 1, le réseau est clairement l’un des leviers les plus puissants pour trouver des clients et accéder à de nouvelles opportunités.

Et développer son réseau, ça ne se fait pas en pilote automatique !


> Rencontrer des prospects à des événements

Il y a de plus en plus de meetups et de mini conférences accessibles gratuitements dans les plus grandes villes de France.

Vous pouvez aller faire un tour sur Meetup, taper le mot-clé de votre domaine d’activité et allez serrer plein de nouvelles mains.

N’attendez pas d’avoir des “cartes de visites” pour faire de nouvelles rencontres professionnelles, un petit ajout sur LinkedIn en live et le tour est joué.

Vous pouvez aussi contacter des personnes directement sur Linkedin ou par email et leur proposer un café. C’est une pratique qui se fait souvent pour rencontrer quelqu’un, partager son expérience et demander des conseils.


> Engager la conversation sur les réseaux sociaux

Rencontrer de nouvelles personnes en physique c’est super, mais ça devient vite chronophage. Et en indépendant, il faut aussi apprendre à être focus pour avancer sur ses missions et ses projets.

En parallèle, nous vous conseillons de vous faire une session de 30 min par jour pour interagir sur les réseaux sociaux en likant et commentant les publications de votre cible.

Voici quelques idées de commentaires :

  • Partager un conseil
  • Poser un question
  • Taguer des personnes qui peuvent être intéressées par un sujet
  • Féliciter
  • Remercier

L’objectif : faire partie de la communauté et rappeler que vous êtes là.

À chaque fois que vous commentez ou likez une publication, votre nom apparaît devant les yeux de dizaines de personnes. Ce n’est pas négligeable, surtout si vous le faites régulièrement.

Chapitre 4 : Créer du contenu pour prouver son expertise quand on est indépendant

Le contenu est clé pour prouver à ses prospects que l’on est légitime dans son domaine, que l’on sait ce que l’on fait et que l’on est digne de confiance.

Voici 5 formats pour créer du contenu. À vous de choisir celui qui convient le mieux à votre cible et à vos affinités.


> Rédiger des guides et étude de cas sur votre blog

Rien de plus facile qu’ajouter du contenu sur son blog !

La force d’un guide ou d’une étude de cas ? Cela apporte énormément de valeur et appui votre expertise.

Exemples de guides :

Exemple d’étude de cas :

Et voici un mini-guide pour aller plus loin :


> Envoyer une newsletter régulière avec des tips

La force de la newsletter ? Elle atterrit dans la boîte mail de votre audience, ce qui augmente vos chances qu’elle lise votre contenu.

Nous vous conseillons de donner un rendez-vous précis à votre cible avec une proposition de valeur claire et percutante : 1 email chaque mercredi à 8h30 pour…[objectif de votre newsletter].

Vous pouvez utiliser SendInBlue pour envoyer et automatiser vos emails.

Exemples de newsletter :


> Partager des interviews d’experts dans votre domaine avec un podcast

La force du Podcast ? Le contenu se consomme de manière passive, en conduisant ou en faisant la cuisine par exemple. Il déclenche aussi un sentiment de proximité et d’intimité avec la personne, ce qui est très bon pour gagner la confiance d’un prospect.

Un média, qui a le vent en poupe, à envisager si vous avez toujours eu envie de parler dans un micro :).

Vous pouvez utiliser Ausha pour héberger et partager vos podcasts.

Exemples de podcast :


> Partager des conseils et démos vidéos sur une chaîne YouTube

La force de la vidéo ? Le contenu est beaucoup plus riche et interactif. YouTube est une super plateforme pour créer une audience. La clé est encore une fois de partager une vidéo à un rythme régulier, une par semaine par exemple.
Vous pouvez utiliser Loom pour filmer votre écran lorsque vous faites une démonstration.

Exemples de chaînes YouTube :


> Publier régulièrement sur les réseaux sociaux

Twitter, Instagram, LinkedIn…à vous de voir où est votre cible.

Un ou deux posts par semaine, voici quelques idées à partager :

  • Un retour sur expérience
  • Un bon article
  • Une infographie
  • Les coulisses de votre projet
  • Le résultat de votre travail

Voici 1 mini-guide pour aller plus loin :

Que cela soit en vidéo, en podcast, via une newsletter ou encore un article, le principal est qu’à chaque fois vous apportiez de la valeur à votre cible et qu’il soit hyper facile de vous contacter grâce à un petit lien qui redirige vers votre site internet.

Chapitre 5 : Faire de la prospection pour vendre son offre en indépendant

Votre réseau sait ce que vous faîtes, vous avez un site internet et une bonne présence en ligne.

C’est le feu.

Alors maintenant, comment faire pour accélérer les demandes de prospect ?


> Envoyer des emails de prospection

Faites une liste de prospects.

Pour cela, vous pouvez taper les mots-clés mentionnant leur activité sur Google, parcourir les premières page de résultats et lister leurs sites internet.

Imaginons que vous ciblez les avocats sur Bordeaux.

Puis, analysez leurs actions en rapport avec votre domaine de compétence.

Si vous êtes :

  • Community Manager : analyser leur stratégie et contenu sur les réseaux sociaux.
  • UI/UX Designer : analysez leur site internet et l’expérience utilisateur qu’ils proposent.
  • Vidéaste : analysez la qualité des vidéos présentant leur projet, leur histoire, leur offre.
  • Rédacteur : analysez leur stratégie de contenu et l’impact sur leur SEO.
  • Etc…

Une fois que vous avez listé les points positifs et les points à améliorer, récupérez leur adresses emails grâce à l’outil Hunter.

Ensuite, envoyez un email en leur partageant votre analyse :

  • Commencez par les points positifs puis partagez les points à améliorer avec les solutions possibles.
  • Enfin, proposez un entretien téléphonique pour en discuter.

Exemple :

Bonjour [prénom],

En recherchant un avocat sur Bordeaux ce matin, j’ai découvert votre site internet www.siteavocat.fr et j’aimerais vous partager mes observations :

Le contenu écrit est très pertinent et clair, même pour un novice en droit comme moi. Ce qui est un très bon point pour aider vos visiteurs.

Alors que le fond est impeccable, j’ai listé quelques points à améliorer sur la forme :

> Il y a beaucoup de propositions différentes : il est assez facile de se perdre et finalement de quitter le site pour un autre car on ne trouve pas directement ce que l’on souhaite.
> La multitude de couleurs et de tailles de police peut rendre la lecture difficile.
> Les pages manquent de photos pour illustrer le texte et permettre de se projeter.
Votre formulaire de contact n’est pas assez visible.

Je pense qu’en restructurant le design de votre site et en organisant le contenu différemment, vous pourriez convertir plus de visiteurs en clients.

Si cela vous intéresse, je vous propose d’en discuter au téléphone dans la semaine.

Je pourrais vous proposer mes services afin de développer un site internet qui représente la qualité de votre entreprise et qui vous aide à acquérir plus de clients sur internet.

Je vous souhaite une très bonne journée,

Pierre Guilbaud
Webdesigner spécialisé en conversion
www.pierreguilbaud.fr

Envoyez l’email en vous assurant d’avoir installé l’outil Streak sur Gmail en amont afin de savoir quand la personne a ouvert.

L’objectif de l’email ? Apporter un maximum de valeur à votre prospect pour l’aider à atteindre ses objectifs et lui montrer de quoi vous êtes capable.

Prévoyez un email de relance 3 jours plus tard s’il n’a pas répondu, en lui demandant s’il a trouvé vos retours pertinents, ou en ajoutant un autre feedback comme la vitesse de chargement de son site par exemple. Vous pouvez utiliser l’outil Lemlist pour cela.

Voici 3 mini-guides pour aller plus loin :


> Démarcher sur LinkedIn

Voici notre méthode en 5 étapes pour démarcher sur Linkedin.

1. Recherchez votre cible par mot-clé

Exemple : Avocat Bordeaux

2. Envoyez une demande de connexion personnalisée

Le message doit mettre en avant votre interlocuteur et comment vous allez pouvoir l’aider.

Voici un exemple :

Bonjour Fatou,
J’accompagne les avocats Bordelais dans leur stratégie digital depuis 2 ans. Je serais ravi de faire partie de votre réseau pour suivre votre activité et pourquoi pas répondre à vos questions dans le domaine du digital si vous avez besoin.
Bonne journée,
Pierre

3. Interagir à travers des likes et des commentaires

Une fois la demande acceptée, vous pouvez suivre l’actualité de votre réseau. Prenez le temps chaque jour de liker et de commenter leur publication pour créer la relation.

En Marketing, on appelle cela “réchauffer un lead”.

C’est la meilleure méthode pour éviter de contacter un prospect “à froid” et se faire recaler directement parce qu’on ne vous connaît pas ou tout simplement parce que l’on a pas besoin de vous.

Si vous suivez bien cette étape, c’est le prospect qui reviendra vers vous quand il en ressentira le besoin.

4. Entrer en contact pour proposer son aide sur un problème précis

Vous souhaitez accélérer le processus ?

Reprenez simplement les mêmes étapes que la prospection par email :

  • Faire un audit de son activité
  • Noter les points d’amélioration
  • Contacter le prospect sur LinkedIn pour lui partager

Le plus important est d’être dans une démarche positive où votre objectif est d’abord d’aider avant de vendre. C’est la meilleure méthode pour gagner la confiance.

5. Automatiser le processus

Une fois que toutes les étapes sont bien rodées, utilisez ProspectIn pour envoyer les messages à votre place.

Partie 2

CONVAINCRE SES PROSPECTS DE SIGNER

À cette étape du guide, vous avez des personnes qui sont intéressés pour travailler avec vous. Elles vous ont contacté suite à un contenu que vous avez partagé, une recommandation d’un proche ou en réponse à un démarchage par email ou sur LinkedIn.

Il est temps de voir comment les transformer en client.

Chapitre 6 : Organiser un rendez-vous de découverte

La première étape consiste à convenir d’un rendez-vous avec votre prospect.

Ce rendez-vous peut se faire par téléphone, en visioconférence ou en physique.

Si vous avez la disponibilité, privilégiez toujours le rendez-vous physique. Rien ne vaut une bonne poignée de main.

Voici 4 étapes à suivre.

1. Briser la glace

Ne rentrez jamais directement dans le vif du sujet.

C’est toujours bon de “parler de la pluie et du beau temps”.

L’objectif est de mettre votre interlocuteur à l’aise en commençant par une brève discussion plutôt personnelle. Vous pouvez essayer de trouver des points communs grâce à l’actualité, le sport ou une passion.

On passe toujours un meilleur moment quand on est détendu.

2. Comprendre les besoins et surtout les attentes

Il est temps de poser un maximum de questions pour cerner les besoins de votre prospect ainsi que ses objectifs.

Voici quelques exemples de questions :

  • Que souhaitez-vous accomplir ?
  • Pourquoi ?
  • Est-ce que vous avez un budget précis ?
  • Quel serait le résultat idéal pour vous ?
  • Quelle est votre deadline ?

Prenez des notes, vous devez sortir de cette étape avec une idée claire de ses attentes et de la manière de les atteindre.

3. Rassurer les prospects sur son expertise

Il existe des tonnes de possibilités pour montrer que vous êtes un expert dans votre domaine.

Vous pouvez :

  • Donner des conseils pour l’aider dans son activité.
  • Faire référence à des expériences où vous étiez dans les mêmes situations et où vous avez eu de super résultats.
  • Citer des noms qu’il connaît avec qui vous travaillez déjà.
  • Proposer de répondre à ses questions.

On a dit “rassurer”, pas “se la raconter”. Personne n’aime travailler avec des personnes qui ont un manque de modestie :).

4. Donner les prochaines étapes

Lorsque le rendez-vous se termine c’est à vous d’expliquer comment se passe la suite.

Expliquez-lui que vous allez lui envoyer une proposition commerciale dans les prochains jours (le top est de directement dire le jour et l’heure pour démontrer votre rigueur).

Une bonne poignée de main, votre plus beau sourire, et c’est parti.

Chapitre 7 : Envoyer une bonne proposition commerciale

À la suite du rendez-vous, vous avez une mission : envoyer un mail avec un récapitulatif du projet, votre solution et un devis.

Nous vous conseillons de structurer votre email avec 2 documents :

  • Une présentation visuelle de la proposition commerciale en PDF comprenant : le contexte, le rappel des besoins, votre solution, les conditions, et votre contact. (À l’intérieur de notre formation, on a créé un template pré-rempli avec des conseils actionnables pour vous aider dans cette étape.)
  • Un devis en PDF qui détaille la tarification complète de la prestation. Vous pouvez utiliser l’outil Freebe pour créer et faire signer facilement un devis en ligne (On a d’ailleurs négocié 3 mois avec le code “LABOITENUM”, c’est cadeau).

Cet email n’est pas à prendre à la légère. Une fois envoyé, il est difficile de revenir sur les éléments proposés.

Il est primordial de bien relire chaque étape (notamment les conditions : prix et délais) afin d’être 100% à l’aise avec votre proposition.

Voici un mini-guide et une formation pour aller plus loin :

Chapitre 8 : Relancer en douceur

La proposition commerciale est envoyée, la balle est dans le camp de votre prospect.

Ou pas.

C’est votre rôle d’accompagner votre prospect dans sa prise de décision.

Il a énormément de choses à faire pour son entreprise et votre mission peut rapidement se retrouver en bas de sa liste de priorité.

Pour éviter de tomber dans les oubliettes, voici quelques exemples de relances par email :

  • Relancer en expliquant que vous êtes super motivé par la mission et ajoutant un lien vers vos recommandations sur LinkedIn.
  • Relancer en partageant votre dernière étude de cas pour montrer que vous avez déjà eu de très bons résultats.
  • Relancer en partageant quelques conseils “qui vous viennent à l’esprit” pour aider le prospect dans son activité.

Encore une fois, l’objectif est de convaincre en apportant de la valeur.

Partie 3

CAPITALISER SUR SA BASE DE CLIENTS

À ce niveau du guide, vous connaissez les actions à mettre en place pour trouver des prospects et les convertir en clients.

Si vous avez besoin de nouveaux clients, il suffit de continuer à mettre en place ces actions.

Mais vous pouvez aussi mettre à profit la relation de confiance que vous avez créé avec vos clients actuels.

Chapitre 9 : Vendre de nouvelles prestations à ses clients

L’un des objectifs ultime de la carrière d’un indépendant est de choisir ses clients.

Choisir de travailler avec un client parce qu’on adhère à la vision de son entreprise, on aime la mission que l’on fait, on est rémunéré à notre juste valeur et on a développé une relation amicale de confiance.

À la fin de certaines missions, il est assez clair qu’on ne retravaillera plus jamais avec une entreprise parce que certains points ne sont pas très bien passés.

Et c’est aussi ça qui est génial en indépendant, on peut choisir de ne plus passer de temps sur quelque chose que l’on n’aime pas.

Mais si ça se passe super bien, voici quelques opportunités à envisager :

  • Proposer un abonnement mensuel de “maintenance”. Les actions que vous avez mise en place demandent des améliorations ou des mises à jour régulières ? Il est possible de vendre un forfait mensuel afin d’être disponible un nombre de fois déterminé pour mettre en place des changements. (100€ pour 3 interventions de votre part, par exemple).
  • Proposer d’accompagner le client sur une nouvelle mission. Vous avez plusieurs cordes à votre arc et vous n’êtes pas du genre à vous spécialiser ? Il est possible de répondre à un nouveau besoin du client si vous êtes compétent pour l’aider.
  • Proposer d’accompagner le client en tant que consultant / coach. Vous avez apporté beaucoup de conseils à votre client et il les a apprécié et utilisé dans son activité ? Il est possible de continuer à l’aider en proposant une formule gagnante-gagnante où vous vous rendez disponible un temps défini à un rythme régulier (exemple : une demi journée par mois).
  • Recommander un ami indépendant sur une compétence que vous n’avez pas pour répondre à un nouveau besoin du client. Si cette possibilité devient régulière, il est tout à fait possible de se mettre d’accord avec d’autres indépendants pour qu’ils vous versent une petite commission sur le prix de la nouvelle prestation.

Bref, vous l’aurez compris, ce ne sont pas les opportunités qui manquent pour pérenniser votre relation commerciale avec vos clients.

Chapitre 10 : Se faire recommander pour de nouvelles missions

La recommandation, le bouche à oreille, c’est le graal pour trouver de nouveaux clients.

On vous a concocté 2 étapes pour aider vos clients satisfaits à vous recommander.

1. Envoyer un questionnaire de fin de mission

À la fin de votre mission, envoyez un email à votre client en lui expliquant que vous transmettez toujours un petit questionnaire dans le but de recevoir des feedbacks pour vous améliorer.

Voici un exemple de questionnaire que vous pouvez faire via l’outil Typeform :

  • Qu’est-ce qui vous a plu dans notre collaboration ?
  • Quels sont les points sur lesquels je pourrais m’améliorer ?
  • Est-ce que vous seriez ouvert à me rédiger un avis sur LinkedIn ?
  • Est-ce que vous connaissez des personnes qui pourraient avoir besoin de mes services ?

L’objectif : ajouter une recommandation positive sur votre LinkedIn et obtenir des introductions au réseau de votre client.

2. Partager une étude de cas

Vous pouvez aussi rédiger un article mettant en avant votre travail avec le client.

Voici les éléments à mentionner dans une étude de cas :

  • Le contexte
  • L’objectif du client
  • La solution que vous avez mise en place
  • Le résultat obtenu
  • Le témoignage positif du client (que vous avez copié collé de LinkedIn).

Une fois le contenu bien rédigé et structuré, envoyez-le à votre client.

L’étude de cas mettant en avant son entreprise, il y a de fortes chances qu’il la partage sur LinkedIn et donc qu’il touche son réseau.

À vous de jouer 🙂

Conclusion

C’est la fin du guide !

Quelles sont les actions à retenir pour trouver des clients en indépendant ?

  1. Augmentez votre visibilité : Développez vos compétences en marketing et communication à travers l’utilisation d’outils, la création de contenu, la prospection et le développement de votre personnal branding.
  2. Transformez vos prospects en clients : Développez vos compétences en négociation et en vente à travers des rendez-vous professionnels et la signature de nouvelles missions.
  3. Capitalisez sur vos clients pour développer votre activité : Développez vos compétences en relationnel à travers vos relations commerciales et le développement de votre réseau.

Et le top outils pour vous aider :

  • Divi pour créer votre site internet.
  • Hunter pour trouver des emails.
  • Lemlist pour démarcher par emails et automatiser vos relances.
  • ProspectIn pour automatiser votre démarchage sur LinkedIn.
  • Notre formation pour créer un système qui permet de trouver et convaincre plus de clients de travailler avec vous.
  • Freebe pour créer et faire signer vos devis en ligne.
  • Typeform pour envoyer des questionnaires.
  • Canva pour créer des visuels.
  • Hootsuite pour planifier vos réseaux sociaux.

On espère que ce guide va vous aider à trouver des clients !

Si vous vous posez encore des questions, c’est l’occasion de les poster en commentaire juste en dessous. On se fera un vrai plaisir d’y répondre et peut être de compléter le guide !

Pierre & Théau

5 réponses
  1. Moussa
    Moussa dit :

    Bonjour La boite numérique !
    J’adore vos articles. Comme tout entrepreneur free-lance on veut toujours savoir comment faire mieux pour être à l’aise dans la proposition commerciale.
    Une question, pourquoi vous ne parlez pas de la plateforme 5euro.com ?

    Au plaisir de vous lire

    Répondre
    • La Boite Numerique
      La Boite Numerique dit :

      Hello Moussa et merci pour ton message !

      On ne parle pas de 5euros tout simplement parce que c’est une TRÈS mauvaise technique d’aller sur ce type de plateforme en freelance. Les prix sont tirés vers le bas, la qualité de ton travail n’est pas mise en avant (alors que c’est la seule stratégie viable pour vivre de son activité), la concurrence entre indépendants/freelances y est exacerbée et finalement si tu deviens dépendant d’une plateforme… est-ce que tu es vraiment indépendant/freelance ? 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *